Le système électrique français est exploité par des centres de conduite réseau également appelés dispatching national (CNES) et régionaux.

Au niveau national

Le Centre National d’Exploitation du Système de RTE (CNES) est responsable de l’équilibre entre la production et la consommation, la maîtrise du plan de tension et des transits sur le réseau de 400 000 volts et de la gestion des échanges d’électricité entre la France et ses pays voisins aux frontières par les 45 lignes d’interconnexion électrique (Mise en relation physique de réseaux électriques entre eux, pour des échanges d’énergie ; par extension sont ainsi appelées les lignes électriques assurant cette liaison).

Les régions électriques, par le biais de leur dispatching régionaux, ont la responsabilité de la surveillance du réseau de 400 000 volts en appui du CNES, de la maîtrise du plan de tension et des transits sur les réseaux inférieurs à 400 000 volts (225, 90 et 63 000 volts) et de la télécommande des postes haute tension.

Et dans les 7 “régions électriques” de RTE

 




 

Chacune des 7 unités régionales de RTE est dotée de son dispatching régional : des équipes se relaient 24h sur 24 et 7 jours/ 7 pour veiller à l’équilibre production-consommation au niveau de la région concernée, en supervisant en temps réel l’état du réseau haute et très haute tension.
Les équipes des dispatching ordonnent en temps réel les manœuvres nécessaires pour aiguiller l’électricité de manière optimale, quelle que soit la situation à laquelle elles peuvent être confrontées (incidents sur le réseau, aléas climatiques…). Les ordres sont soit télécommandés, soit transmis par téléphone (lignes sécurisées) vers les postes de transformation électriques sur tout le territoire du réseau de RTE.

Dispatching de RTEEn cas d’apparition de perturbations sur le réseau, les dispatching des 7 régions électriques apportent leur soutien au CNES pour mettre en œuvre les dispositions conservatoires visant à maintenir l’intégrité du réseau et son fonctionnement habituel, ou à le reconstituer au plus vite après un écroulement partiel ou total.

En cas d’incident de grande ampleur, des actions, tant automatiques que manuelles, sont mises en oeuvre pour éviter un écroulement total du réseau (black out) et faciliter la reconstitution du système. Il s’agit alors d’actions de conduite exceptionnelles, comme le recours au délestage.

 




 

Le centre national d’exploitation du système électrique français de RTE.