MAP 607 : Analyseur de tension monophasé

Enerdis (Chauvin Arnoux Group) propose un enregistreur à la portée de tous pour tout connaître des perturbations du réseau électrique.

– Conforme à la norme EN 61000-4-30 classe A.
– Analyse des paramètres selon EN 50160.
– Capacité mémoire importante (64 MB).
– Livré avec logiciels de visualisation et d’analyse.
– Type Plug & Play.

map607_pre

Description

Simple d’utilisation, il suffit de brancher l’analyseur MAP 607 sur une prise de courant standard 230 V AC pour enregistrer toutes les perturbations d’un réseau de distribution BT.
Le MAP 607 permet de :
– Visualiser en temps réel l’état du réseau et ses perturbations.
– Analyser en différé les causes de dysfonctionnement d’équipements liés aux fluctuations de tension et fréquence ou à la présence d’harmoniques.
– Comparer les paramètres de qualité réseau par rapport à une norme de référence.

Caractéristiques principales

– Mesure tension sur 2 voies : Phase-Neutre et Phase/Neutre-Terre.
– Mesure de tous les paramètres de qualimétrie selon la norme prédéfinie (Ex. : EN 50160).
– Taux d’échantillonnage : 12,8 kHz.
– Précision < 0,1 %. - Configuration possible des détections de creux de tension, surtension et perturbations transitoires. - Backup automatique des données enregistrées en cas de coupure d'alimentation Auto alimentation par la prise de courant. - Port de communication USB. - Visualisation direct des paramètres de l'état par LED : Etat "OK" ou "Hors gabarit". - Logiciels fournis pour la configuration et visualisation en temps réel (Qual-SRT) et l'analyse et reporting (Qual-view).

Logiciel : Qual-SRT & Qual-View

Ces logiciels permettent de configurer, visualiser en temps réel et d’analyser les données collectés par le MAP607.

Le logiciel Qual-SRT permet la configuration et la visualisation temps réel sur MAP607 :

– Des mesures des deux voies du MAP607.
– Du nombre de creux / surtension / coupure longue / coupure brève / transitoires enregistrés.
– Du statut global du dernier rapport EN50160.
– Du taux d’occupation mémoire.
– De date et l’heure de l’équipement.

Des vues dynamiques sont également disponibles : graphique des tendances (vue de type enregistreur) et le bargraphe harmoniques jusqu’au rang 50.
Grâce à la liaison ultra-rapide USB2.0 auto-déclarante, ce même module permet le rapatriement quasi instantané des données et l’effacement de celles-ci dans l’équipement.

Le logiciel Qual-View est l’outil d’analyse et de génération de rapport pour MAP 607 :

Il possède la vue de toutes les courbes de tendance générées par l’équipement, avec possibilité de zoom et affichage graphique des limites du gabarit de qualimètrie pour chaque paramètre.
Les vues événementielles de types signature d’événement, forme d’onde et journal horodaté des événements sont également obtenues à partir d’onglets dédiés du logiciel Qual-View.

Les défauts du réseau d’alimentation

Défauts d’alimentation et dégradation de la qualité de l’énergie électrique sont sources de perturbation qui nuisent au fonctionnement des équipements et matériels électrotechniques.

Variations lentes et coupures :
L’amplitude de la tension constitue généralement le premier engagement contractuel du distributeur d’énergie. Elle subit pourtant des variations anormales pouvant atteindre un niveau proche de 0. La plage de variation nominale de la tension réseau est fixée par le distributeur d’énergie à ± 10 % de la tension composée.

Défauts engendrés :
> Surtension, creux de tension.
> Micro-coupures < 10 ms. > Coupures brèves < 3 min et longues > 3 min.

Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Fortes charges branchées sur un réseau dont la puissance de court-circuit à un point de livraison est sous-dimensionnée.
> Moteurs de forte puissance, transformateurs et assemblages de condensateurs.
> Défauts internes de l’installation électrique.

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Phénomènes atmosphériques et court-circuit accidentel.
> Aléas de gestion des réseaux de transport et de distribution.

Paramètres à mesurer :
> Amplitude et durée de la variation.

Variations rapides :
La mesure des surtensions transitoires nécessite des analyseurs numériques avec une fréquence d’échantillonnage élevée.

Défauts engendrés :
> Surtensions transitoires (<10 ms) Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Commutations de charges plus ou moins inductives produisant des surtensions transitoires à haute fréquence.
> Commutation de 2 thyristors provoquant entre les 2 phases un court circuit de très courte durée.

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Phénomènes atmosphériques (foudre).

Paramètres à mesurer :
> Amplitude maximale et durée du transitoire.

Fluctuations rapides de tension (Flicker)
La gêne ressentie par le « papillonnement » d’intensité lumineuse de l’éclairage est mesurée par la valeur du flicker. Effets sur l’homme : maux de tête, irritabilité, crise épileptique…

Défauts engendrés :
> Variation d’intensité lumineuse.
> Scintillement d’écrans informatiques.

Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Fours à arc.
> Imprimantes laser.
> Systèmes d’air conditionné.

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Aucunes.

Paramètres à mesurer :
> Flicker court terme (Pst) et long terme (Plt).

Déséquilibre de tension

Défauts engendrés :
> Courant ou tension non déphasés de 120° et d’amplitudes différentes.

Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Charge absorbant de l’énergie de façon non équilibrée sur les 3 phases.
> Déconnexion d’une phase d’alimentation électrique.

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Déconnexion d’une phase d’alimentation électrique.

Paramètres à mesurer :
> Taux de déséquilibre, tension ou courant direct, inverse et homo-polaire.

Harmoniques et interharmoniques
Le courant consommé par les charges n’a plus une forme de sinusoïde pure. La distorsion en courant implique une distorsion de la tension dépendant également de l’impédance de la source.

Harmonique : superposition sur l’onde fondamentale (50 Hz) d’ondes sinusoïdales de fréquences multiples de 50 Hz.
Interharmoniques : composante du signal superposée à l’onde fondamentale (50 Hz) qui n’est pas un multiple de celle-ci (ex : 175 Hz courant porteur de la tarification).

Défauts engendrés :
> Troubles fonctionnels de synchronisation, commutation.
> Disjonctions intempestives.
> Échauffements induits diminuant la durée de vie des machines tournantes, des condensateurs, des transformateurs de puissance, des conducteurs de neutre.

Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Équipements intégrant de l’électronique de puissance : variateurs, onduleurs, convertisseurs statiques, gradateurs de lumière, postes de soudure.

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Propagation de la pollution harmonique des clients alimentés par le même réseau électrique.

Paramètres à mesurer :
> HD global.
> Harmoniques rang par rang en % et valeur RMS (root mean square : valeur efficace).

Variations de fréquence
Les fluctuations de fréquence sont observées sur des réseaux non interconnectés ou des réseaux sur groupe électrogène.
La valeur moyenne de la fréquence fondamentale doit être comprise dans l’intervalle 50 Hz ± 1 % dans des conditions normales d’exploitation.

Défauts engendrés :
> Arrêt de process.

Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Défaut de régulation de la source autonome.

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Suite à une surcharge sur des réseaux non interconnectés ou sur groupe électrogène.

Paramètres à mesurer :
> Fréquence F(Hz).

À-coups de tension
On surveille généralement le nombre maximum d’à-coups de tension sur une période d’observation.
À-coups de quelques % ne faisant pas sortir la tension du gabarit ± 10 %.

Défauts engendrés :
> Contribution au flicker, dysfonctionnement des systèmes de contrôle agissant sur l’angle de phase couple d’accélération/ralentissement pour les moteurs.
> Détérioration d’équipements électroniques sensibles.

Causes liées aux équipements perturbateurs :
> Manœuvres : démarrage de moteur, enclenchement de batterie de condensateurs, enclenchement de self…

Causes liées aux réseaux d’alimentation électrique :
> Actionnement de prises de régleurs en charge.
> Variation de production des producteurs autonomes (éolienne, panneau solaire …).

Paramètres à mesurer :
> À-coups de tension selon la norme CEI 61000-3-3, écart entre deux états stables (non changement de la tension de plus de 0,5 % durant 1 seconde).
> Les caractéristiques des à-coups de tension sont : la durée (écart de temps entre les deux états stables), la plus grande variation de tension par rapport à l’état stable précédent (U max), l’écart entre les deux états stables (U stat).