Ositrack RFID : Identification par radiofréquence

Ositrack RFID est un système d’identification par radiofréquence de Telemecanique (Schneider Electric).

Un peu d’histoire

1924 : Acquisition par Michel Le Gouellec de la « Manufacture d’Appareillage Electrique » qui devient, en 1928, la «Télémécanique électrique».

L’histoire de Telemecanique se lit à travers celle de ses inventions, initiées avec le lancement du premier contacteur sur barreaux. Un brevet déposé l’année même de son rachat, en 1924.
La marque élargit ensuite rapidement ses activités pour devenir le spécialiste de la gestion des automatismes.
Elle développera notamment les contacteurs D devenus référence mondiale. Les années 80 marquent l’acquisition de Telemecanique par Schneider Electric (1988). En rejoignant le Groupe, la marque continue sur sa lancée : invention des gammes de cellules photoélectriques Osiris, intégration des technologies web pour proposer les premiers serveurs web embarqués dans ses automates. En 2001, naît la technologie QuickFit qui permet d’effectuer des connexions sans outil et sans câble.
En 2009, les produits, les services et les solutions de Telemecanique ont migré à la marque Schneider Electric, participant ainsi à la création de son catalogue solution Automatismes et Contrôle.

OsiSense XG

Le terme RFID (Radio Frequency IDentification) désigne généralement les systèmes d’identification par radiofréquence.
Ces fréquences sont comprises entre 50 kHz et 2,5 GHz. La plus répandue est 13,56 MHz.
Le système d’identification OsiSense XG permet d’effectuer la traçabilité, l’identification (suivi) des objets et le contrôle d’accès.
Les informations sont stockées dans une mémoire accessible par simple liaison radiofréquence.
Cette mémoire prend la forme d’une étiquette électronique, dans laquelle se trouvent une antenne et un circuit intégré.
L’étiquette contient les informations associées à l’objet sur lequel elle est fixée.
Quand une étiquette passe dans le champ généré par le lecteur/la station, elle détecte le signal et échange les données (lecture ou écriture) entre sa mémoire et le lecteur/la station.

Les applications sont nombreuses :
– La logistique : expédition, réception, transit, etc.
– Le suivi et le tri des bagages.
– La traçabilité dans l’agroalimentaire.
– Les lignes d’assemblage flexibles dans le secteur automobile.
– Les péages automatiques.
– Le contrôle d’accès, etc.

Le système d’identification OsiSense XG est ouvert à la plupart des étiquettes électroniques ISO (non verrouillées) 18000-3, ISO 15693 et ISO 14443. Il intègre les protocoles Modbus RTU, Uni-Telway, Modbus TCP/IP, PROFIBUS-DP et EtherNet/IP.

Éléments du système

Le système est composé des éléments suivants :

– Des stations compactes (lecture/écriture) 13,56 MHz.
– Des étiquettes électroniques 13,56 MHz.
– Un terminal portable RFID
– Des boîtes de raccordement réseau.
– Des répartiteurs électromagnétiques (accessoires permettant de modifier la forme de la zone de dialogue entre étiquette et station compacte).

Quatre modèles de stations compactes OsiSense XG sont proposés :
– Station compacte format plat 40 : Portée nominale : de 10 à 70 mm selon l’étiquette associée.
– Station compacte format plat 80 : Portée nominale : de 20 à 100 mm selon l’étiquette associée.
– Station compacte format plat 80 : Portée nominale : de 20 à 100 mm selon l’étiquette associée.
– Antenne externe avec tête flexible pour la localisation des étiquettes placées dans des lieux difficiles d’accès, avec le terminal portable.

Fonctions intégrées aux stations compactes
Les stations compactes OsiSense XG intègrent des fonctions qui facilitent communication entre les étiquettes, les stations et le contrôleur (plate-forme d’automatisme, PC…).
Ces fonctions embarquées sont activées par des requêtes standard de lecture/écriture de mots envoyées par la plate-forme d’automatisme.

– Pas de programmation.
– Détection automatique des étiquettes électroniques RFID (lecture ou écriture).
– Réglage automatique des paramètres de communication (vitesse, format, parité,protocole,).
– Configuration de l’adresse réseau (1 à 15) à l’aide du badge fourni avec la station ou par le serveur web intégré pour la station EtherNet.

Architecture

Machines complexes

– Boîtes de dérivation 3 voies ( Modbus, Uni-Telway, CANopen).
– Jusqu’à 15 stations par réseau.
– Connecteurs au standard M12.

Systèmes

– Accès direct aux données des étiquettes Ositrack via Modbus TCP/IP.
– Boîtes Ethernet 3 voies.
– Jusqu’à 12 stations par switch (étanche).
– Connecteurs au standard M12.

Réglage de l’adresse réseau

Il suffit de présenter le badge de configuration devant la station et de compter le nombre de « flash » rouge correspondant au N° de l’adresse, puis de retirer le badge. Le N° sélectionné est confirmé par le nombre de « flash » vert.
Le verrouillage de l’adresse est activé par le passage d’une étiquette.

Vidéo sur Ositrack